Être son propre électricien

Être son propre électricien

Rénover l’électricité de sa maison est une bonne chose. Le faire soi-même est encore mieux au vu de ses avantages.Si vous voulez vous lancer dans les travaux électriques de votre foyer, il ne vous reste plus que de passer à l’action. Avant toute chose cependant, informez-vous sur les pré-requis. Ne sous-estimez pas les normes en vigueur et les principes de bases.

Le devis : c’est indispensable

Faire soi-même son installation électrique n’est plus uniquement l’affaire des professionnels de l’électricité. Désormais, tout le monde peut s’y appliquer, à condition de maîtriser le bricolage. La meilleure, c’est que nombreux sont les sites web qui offrent des tutoriels pour devenir un apprenti électricien. Bien que cela paraisse évident, tous travaux nécessitent un devis bien précis. Commencez à déterminer votre besoin d’abord. Il s’agit d’établir une liste avec le prix des matériels nécessaires en  fonction de votre aspiration.  À ce propos, l’avis d’un expert est la bienvenue,  car ce qu’on a en tête peut ne pas être conforme aux normes. Un appareil à haute tension nécessite par exemple une prise spécialisée. Après la liste établie, cherchez ces matériels dans les magasins spécialisés dans le domaine. N’hésitez pas à opter pour les qualités, c’est votre sécurité qui est en jeu. Une petite investigation des produits et des marques les plus recommandés est indispensable.

Quels types d’outils sont nécessaires ?

Comme dans tout type de bricolage, l’électricité nécessite l’usage d’outils spécifiques. À part le port d’équipement pour votre sécurité, il y a des outils qui sont fondamentaux. Pour le fil électrique : vous devriez avoir en main une pince à dénuder. Celle-ci peut être manuelle ou automatique. La pince à dénuder manuelle s’avère rapide et efficace. Quant à l’autre,  elle offre l’avantage de donner un résultat au millimètre près, selon l’endroit où on doit l’insérer. Faire son installation électrique dans sa maison va toujours de pair avec un tournevis. C’est basique mais, il reste un incontournable. C’est mieux d’ailleurs d’en avoir un jeu dans sa boîte à outils (plat, cruciforme, etc.)pour des tailles et empreintes différentes.Un multimètre doit être présent également, il sert à déterminer l’intensité du courant. Ainsi dit, ces outils précédemment cités forment le socle d’une installation électrique. D’autres plus sophistiqués existent selon l’ampleur des travaux.

Qu’en est-il des normes ?

Bien qu’il s’agisse d’un travail d’amateur, la question sur le respect des normes se pose toujours. Pour précision, les normes en matière d’installation électrique est avant tout une obligation, ainsi que les règlementations en vigueur. Laissez de côté la précipitation et prenez le temps d’assimiler le tout. La norme NF C 15-100 donne par exemple une information sur l’emplacement des prises et des interrupteurs. Elle vous éclaire pareillement sur le nombre de matériels à mettre en place pièce par pièce. En tant que novice, il est fort probable que vous commettiez des erreurs.Une fois votre installation terminée, faites une vérification si tout est bienen ordre.Surtoutprêtez attention aux normes, elles vous épargneront bien des risques, mais vous suggèrent plus de confort. Vous voulez un bon conseil ? Faites appel au service de Jean Marc d’EDUC ELEC professionnel de l’électricité depuis 30 ans, il saura convenablement vous orienter.